Slimane évoque les moqueries subies à cause de son poids

Slimane évoque les moqueries subies à cause de son poids
Slimane a dû lutter contre son poids.

Cela l'a poussé au décrochage scolaire.


Invité de l'émission de Frédéric Lopez sur France 2, "Un dimanche à la campagne" avec Nelson Monfort et Bérangère Krief, Slimane s'est confié sur les brimades dont il a été l'objet lorsqu'il était plus jeune. Son poids en était la cause et il a été régulièrement brimé pour ses kilos en trop.

"Arrive le collège, je commence à sentir que je ne suis pas vraiment comme tout le monde, que j'ai une sensibilité un peu à part. Et aussi ce problème de poids qui a été un problème récurrent dans ma vie, je faisais à l'époque 95-100 kilos pour 1m50. Avec mes yeux de biche, les cils plus ça, on me traitait de 'fille', de "sale grosse', et ce sont des trucs qui te marquent, surtout à un moment où tu es censé te construire."

Et même s'il grandi, le chanteur gagnant de "The Voice" reconnaît que la situation ne s'arrange pas vraiment.

"Et, plus le temps passe, plus je ne me reconnais plus. Ni à l'école, ni avec les gens de mon âge, ni dans ma classe. Mes années lycées se sont mal passées. J'ai arrêté pendant un an. J'ai repris après parce que ma mère voulait absolument que j'ai le bac. Mais je n'y arrivais plus. Ce n'était pas l'endroit où il fallait que je sois."

Ce qui sauve le comparse de Vitaa, c'est l'art, le chant et la possibilité de s'exprimer à travers la chanson.

"Il y a une chorale gospel qui vient chanter. Je suis fasciné parce que, pour la première fois de ma vie, je rencontre des gens comme moi qui aiment chanter. Dans les années 90/2000, dans une cité, être un mec, vouloir chanter, ça n'existe pas."

Depuis, il n'a jamais cessé de lutter avec son poids comme il l'a dit plusieurs fois mais il a appris à s'accepter. Une grande leçon...