Eddy de Pretto : 17 personnes arrêtées pour menaces et insultes

Eddy de Pretto : 17 personnes arrêtées pour menaces et insultes

En cause, l'homosexualité du chanteur.

On a beau être en 2021, être homosexuel semble toujours poser un problème. Eddy de Pretto qui n'a jamais caché son orientation sexuelle a été ainsi harcelé après un concert parisien dans une église en 2021 où il aurait reçu, selon ses propres chiffres, plus de 3000 messages malveillants. La police a mené l'enquête et a pu remonter jusqu'à 17 hommes qui ont finalement été arrêtés.

Le 17 juin 2021, le chanteur cristolien se produisait dans l’église Saint-Eustache, à Paris dans le cadre du festival "Piano Day". Il y interprétait son titre "À quoi bon" qui revient justement sur l'homosexualité et la religion catholique. Une prestation remarquée et remarquable qui n'a pourtant pas plu à tout le monde notamment parce que l'artiste avait publié sa prestation en ligne. Celle-ci a été très mal reçue par une partie des internautes qui se sont déchaînés contre Eddy de Pretto dans un torrent de haine sans précédent. Dans Le Parisien, il avait tenu les comptes et avait expliqué avoir reçu plus de "3000 messages" de haine dans ce qui constituait un véritable cyber-harcèlement. Il avait alors évidemment porté plainte et l'enquête avait été confiée au Pôle national de lutte contre la haine en ligne (PLNH) du parquet de Paris.

Toujours dans Le Parisien, on apprend aujourd'hui que :

"Les gendarmes de l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité, les génocides et les crimes de guerre (OCLCH) — en lien avec les commissariats et les gendarmeries locales — ont interpellé, mardi, mercredi et ce jeudi, 17 personnes suspectées d’avoir insulté et menacé le chanteur".

Le quotidien révèle également que les gens qui s'en sont pris au chanteur ont "été arrêtés un peu partout en France" , que ce sont "principalement des hommes, dont certains sont des catholiques conservateurs".

En effet, FranceInfo précise, citant le parquet de Paris, qu'ils proviennent de département aussi divers que e Doubs, l'Isère, l'Ille-et-Vilaine, le Maine-et-Loire, le Rhône, en Côte-d'Or, à Paris, d'autres en Haute-Loire, dans la Manche, en Gironde, en Seine-Saint-Denis, dans les Yvelines et dans la Meuse, qu'ils vivent aussi bien en zone rurale que dans des grandes villes.

Le site d'information en continu précise aussi que :

Quinze d'entre eux sont convoqués devant le tribunal correctionnel les 3 et 4 octobre 2022 pour harcèlement en ligne avec incapacité totale de travail (ITT) de plus de huit jours, et certains avec la circonstance aggravante d'avoir commis ces actes en raison de l'orientation sexuelle de la victime.

Et ça, c'est une vraie victoire pour Eddy de Pretto et pour la liberté tant d'expression que sexuelle dont il faut évidemment se féliciter.

Grégory Curot