Nicoletta a aidé Véronique Sanson à vivre une histoire d'amour

Nicoletta a aidé Véronique Sanson à vivre une histoire d'amour

L'amour est plus fort que toi.

Au début des années 1970, Véronique Sanson est en couple avec Michel Berger. Mais, quand elle rencontre l'artiste américain, Stephen Stills, elle quitte tout pour vivre une histoire d'amour intense avec lui. Ce que l'on ne sait pas forcément, c'est que Nicoletta a joué un rôle dans tout ça. A tel point qu'elle en souri encore : "la légende dit qu'elle a quitté Michel Berger en allant acheter des cigarettes. J'aime dire que les cigarettes c'est moi !"

Plus sérieusement, elle raconte comment elle s'est engagée pour que son amie puisse vivre son amour pour le musicien américain.

"J'ai rencontré Véronique grâce à une amie américaine qui habitait en face de chez moi. Je vais chez elle et je tombe sur Stephen Stills qui me demande si je connais Véronique Sanson. Je lui réponds : 'vaguement', je ne la connaissais pas encore bien, mais je connais son manager alors je l'appelle. Il me dit que Véronique est au studio 17 chez les Carpentier. J'appelle le studio, on me la passe. Je lui dis : 'tu sais, il y a un jeune homme chez une copine qui t'attend, tu devrais venir. Ils se sont finalement parlé. Une heure après, un autre coup de fil : "on est au Bourget, on ne peut pas décoller à cause de la loi anti-bruit. Passe-moi la tour de contrôle. Je les appelle. Ils me disent : 'si vous êtes Nicoletta, chantez-nous quelque chose, qu'est-ce qu'on a rigolé ! Et il a pu partir, heureusement, il y avait 20 000 personnes qui l'attendaient à Londres ! Et il a emmené la blonde !"

Rebelote quelques semaines plus tard alors que Véronique Sanson est bloquée en France sans pouvoir rejoindre son petit-ami.

"Un jour, dans la même période, elle me dit j'ai un problème, je veux partir aux Etats-Unis mais je n'ai pas d'argent. Je lui dis : ce n'est pas grave, je vais t'en donner. Tu l'aimes ? Elle me dit oui. L'amour ça a de l'importance quand même ! Je ne connaissais pas Michel Berger, je n'étais pas gênée, je voulais le bonheur de ma copine. Alors je lui ai donné deux billets d'avion parce que je ne voulais pas qu'elle parte toute seule."

Toute la générosité de Nicoletta est résumée dans cette anecdote.