Starmania : le coup de gueule de Fabienne Thibeault !

Starmania : le coup de gueule de Fabienne Thibeault !
©Abaca

Celle qui incarnait Marie-Jeanne s'est estimée lésée par le metteur en scène.

Starmania, la comédie musicale de Luc Plamondon et Michel Berger, a laissé derrière elle une pléiade de tubes, désormais incontournables dans la chanson française tels que "SOS d'un terrien en détresse", "Quand on arrive en ville" ou encore "Le blues du businessman". Un spectacle culte, à tel point que 41 ans après sa première, il devait renaître à la Seine Musicale à la rentrée. Et si la crise sanitaire en a décidé autrement et a repoussé à l'automne prochain le retour de l'opéra-rock, il reste un moment marquant dans la vie des artistes qui ont pris part aux différentes versions du show. 

C'est le cas de la chanteuse Fabienne Thibeault, qui incarnait Marie-Jeanne en 1979. Dans une interview accordée à "L'instant Deluxe" sur Non Stop People, l'artiste est revenue sur cette expérience unique et s'est laissée aller à quelques confidences surprenantes sur l'élaboration du spectacle et sur son "grand regret"...

"Je mangeais une pomme, je passais le balais"

Le manque d'implication du metteur en scène de l'époque, Tom O'Horgan, à son égard, a peiné l'interprète du "Monde est Stone" : "J'ai regretté de ne pas avoir été dirigée vraiment par le metteur en scène", explique-t-elle. 

"Personne ne s'occupait trop de moi. Quand j'allais voir le metteur en scène, il me disait [en anglais] "Fais ce que tu veux, tu n'es qu'un personnage, je n'ai pas le temps de m'occuper de toi". Donc je passais le balai, je mangeais une pomme...", regrette la canadienne.

Au milieu des grands noms de la chanson, la chanteuse s'est sentie délaissée : "Il y avait des stars et des moins stars. Il y avait les médias qui étaient très présents pendant qu'on répétait, qui extrayaient France Gall et Diane Dufresne". Le melting-pot de cette production posait également quelques difficultés, notamment pour la langue : "Le metteur en scène était Américain, il y avait des Québécois, des Français... C'était un peu compliqué." Sans parler des répétitions, qui étaient, elles aussi, mal organisées, comme le dévoile Fabienne Thibeault : "On ne parvenait jamais à avoir de vraies périodes de répétition bien solides ". 

Malgré tout, le spectacle reste un immense succès !



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur M Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios