Lio accuse Serge Gainsbourg d'avoir été un "harceleur"

Lio accuse Serge Gainsbourg d'avoir été un "harceleur"

Dans un podcast pour Arte, la chanteuse se lâche sur l'auteur de "La Javanaise"

En cette période troublée par les comportements sexistes et sexuellement répréhensibles, Lio n'a pas fait dans la dentelle quand on lui a demandé son avis sur Serge Gainsbourg. Pour elle, le chanteur était tout simplement "le Weinstein de la chanson française" ! Une accusation lourde qu'elle détaille ensuite dans le podcast "Transmission" diffusé pour Arte Radio.

Même si Serge Gainsbourg est mort depuis des années, il reste dans la mémoire collective des Français et pas seulement des fans, pour tout ce qu'il a apporté à la culture hexagonale. Mais, Lio a décidé de dévoiler le côté pile du chanteur, son côté obscur et son comportement avec les femmes. 

"Aujourd'hui, j'en suis revenue de Gainsbourg, qui est un harceleur tout simplement, quelqu'un de pas du tout cool avec les filles. Il était un Weinstein de la chanson, d'une certaine manière. J'ai vécu en direct ses comportements plus que spécieux envers les jeunes femmes et son manque de regard réel qu'il avait. Mais à l'époque, je trouvais cela très intéressant ce qu'il écrivait pour les femmes que ce soit pour Zizi Jeanmaire, France Gall, pour Jane Birkin."

La comparaison avec le producteur de cinéma américain condamné à 23 ans de prison en mars dernier pour viol et agression sexuelle et qui a déclenché un énorme scandale à Hollywood et plus généralement dans le monde avec le #metoo qui s'est répandu ensuite comme une trainée de poudre est osée mais révèle ce que Lio pense vraiment de l'icône.

Lio n'en est pas resté là, elle a ensuite fait un parallèle entre sa chanson "Banana Split" et "Les Sucettes" écrite pour France Gall par Serge Gainsbourg et dont le double sens est aujourd'hui évident.

"Contrairement à Gainsbourg, Jacques Duval [son parolier, ndlr] ne s'est jamais foutu de moi. C'était très clair ce que je chantais et c'était partagé. On était ensemble, on était sur le même terrain de jeu (...) J'avais très bien compris que "Banana Split" parlait de sexeFrance Gall a été abusée par des adultes, sans respect et c'est un viol. Et elle l'a ressenti comme ça quand elle s'en est aperçue. Et c'est légitime. Et que le métier en rit, ça c'est inacceptable."

Humiliée quand elle a compris le sens de la chanson écrite par Serge Gainsbourg, la chanteuse n'avait plus voulu sortir de chez elle pendant plusieurs semaines et avait ensuite refusé de la chanter sur scène. Elle-même avait qualifié Serge Gainsbourg de "gros cochon".

A l'heure où les langues se délient, on n'est peut-être pas au bout des révélations concernant le chanteur de "Lemon Incest", un autre titre qui avait aussi fait polémique...



En ce moment sur M Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios