Kendji Girac devient comédien !

Kendji Girac devient comédien !

Il va jouer un boxeur illettré.

Kendji a décidemment tous les talents. Alors qu'il est un chanteur star, adulé à la fois par la critique et surtout par le public, l'ancien gagnant de "The Voice" va faire ses débuts comme comédien. Il va jouer un passionné de boxe souffrant d'illettrisme dans un téléfilm produit par TF1, "Champion". Une façon, aussi, d'ajouter une ligne de plus à un CV artistique déjà conséquent et de s'engager dans une cause qu'il juge juste et importante.

Le juré de "The Voice Kids" se dit prêt, aujourd'hui, à franchir le pas de la comédie comme il l'a expliqué dans les colonnes du Parisien.

"Cela fait quelques années que je me sers des caméras pour mes clips ou pour les émissions de télévision. J’ai mis du temps à être à l’aise avec tout ça. Ça a été un vrai travail sur moi. Aujourd’hui, j'ai encore peur de dire une bêtise, de me tromper, de louper quelque chose et que les gens se moquent de moi. Heureusement, j'ai appris avec le temps à me détendre."

Peut-être aussi qu'il attendait le bon rôle, en tout cas celui qui lui correspondait le plus.

"On m'a souvent proposé des comédies romantiques autour de la musique ou de mes racines gitanes et j'avais envie d'autre chose."

Cette fois, il sera Zak, un boxeur qui va être obligé de dévoiler son illettrisme, un sujet qui tient aussi à coeur du chanteur. Si celui-ci avoue prendre des cours de comédie et de boxe pour être prêt lors du premier jour du tournage, il s'est aussi renseigné sur ce phénomène tabou.

"Aujourd’hui, il y a 7,5% de personnes illettrées en France, pour qui les lettres ne veulent rien dire du tout. Beaucoup ont peur de le dire, se cachent et j'aimerais grâce à ce film casser les codes, faire avancer cette cause et que cela ne soit plus un sujet tabou."

L'autre grand axe de son implication dans le rôle, c'est de délivrer un message à son jeune public et plus largement à ceux qui regarderont le téléfilm afin de les affranchir sur l'illettrisme mais également sur les autres barrières qu'ils peuvent rencontrer dans la vie.

"Osez parler de vos difficultés et ça ira. Il faut casser ces barrières, aller plus à l'école. Je veux marcher à côté d'eux. À 25 ans, je sens que je peux être le porte-parole de cette cause. Après le tournage, je veux continuer à m'engager à fond avec une association."

Toujours aussi entier, Kendji. C'est pour ça qu'on l'aime.