Jean-Michel Maire : « J’ai été vu par un psychiatre »

Jean-Michel Maire : « J’ai été vu par un psychiatre »

Il revient sur la plainte déposée par Soraya Riffy


En octobre 2016, Jean-Michel Maire avait embrassé Soraya Riffy sur la poitrine et ce, contre son gré. Plus d’un an après, la jeune femme a porté plainte contre le chroniqueur. Sur TVMag, elle explique son recours en justice par le harcèlement dont elle a été victime : « Depuis un an, ma vie est devenue un vrai calvaire. Je reçois de nombreuses critiques, des menaces de mort, des allusions vraiment malsaines me concernant. […] Je me suis rendu compte qu'en effet il avait eu un comportement inacceptable. En plus de cela, je me suis faite agresser et insulter dans la rue. Ça devenait difficile, je n'osais même plus sortir. »

Hier, dans TPMP, Jean-Michel Maire est revenu sur cette plainte. Il se dit surpris, pensant que l’affaire était réglée. Pourtant, selon lui, après ses excuses publiques, elle aurait décidé de le pardonner. Selon ses dires : « elle était embêtée par les conséquences et elle faisait son possible pour que ça se calme ». Pourtant, la jeune femme a quand même tenu à porter plainte. Il explique « Le commissariat de Boulogne m'a appelé pour me dire que Soraya Riffy avait déposé plainte pour agression sexuelle, j'ai été convoqué, entendu, vu par un psychiatre […] après il y aura une instruction pour l'instant on est dans les auditions. […] Je ne sais pas pourquoi elle porte plainte […] Mais je respecte, elle fait ce qu'elle veut. »