Gims : son geste solidaire pour les jeunes de Saint-Denis

Gims : son geste solidaire pour les jeunes de Saint-Denis

Dans le cadre de l'opération "Rentrée pour tous", le rappeur a distribué des fournitures pour 250 élèves de Saint-Denis.

250 jeunes du quartier du Franc-Moisin, à Saint-Denis se sont vus remettre des fournitures scolaires, offertes par ... Gims. Les élèves ont pu bénéficier de trois grands cahiers, un agenda scolaire, des stylos, une règle et une équerre. Un don généreux de la part du jeune papa, qui s'inscrit dans le cadre de l'opération "Rentrée pour tous" organisée par l'association "Villeneuve pour Tous".

Le rappeur s'est déplacé pour remettre en main propre, les affaires de rentrée. Une belle surprise pour les enfants et leurs parents. Diangou Traoré, de l'association Franc-Moisin citoyenne, s'est confié sur cette visite inattendue auprès du Parisien : "On ne voulait pas trop ébruiter sa venue mais il a réussi à mettre des paillettes dans les yeux des enfants". 

L'artiste de 34 ans espère que cette initiative se fera bientôt à plus grande échelle. Il estime que cette aide, apportée aux jeunes défavorisés, leur permettrait d'accéder à une meilleure scolarisation : "Il faut qu'il y ait plus d'événements comme cela pour sensibiliser les jeunes. C'est à l'école qu'il faut aller. Il ne faut pas croire que vous pouvez réussir comme ça. Je ne vous dis pas que l'école est la chose la plus importante mais qu'il n'y a pas de secret : il faut un bagage pour aller au bout. Le travail, la persévérance, l'obéissance aux parents… Il n'y a pas de magie"

Ce n'est pas la première fois que l'interprète prend part à ce genre d'évènement. L'année dernière, il avait déjà distribué des kits scolaires à Villeneuve-la-Garenne.  "Je suis super content, je ne pensais pas qu'il y aurait autant de monde. L'école, c'est important les enfants, ne la négligez pas. Au Congo, les enfants se battent pour y aller. La vie est difficile, elle l'est encore plus quand on n'a pas de diplôme. Vous avez la chance d'aller à l'école gratuitement, profitez-en !" confiait Gims à l'époque.